Big Brother : l’Inde en marche décomplexée vers l’État de surveillance généralisé | Le Journal du Geek

Wikimedia commonsMark Zuckerberg ne s’y était pas trompé en voulant mettre un pied en Inde avec Free Basics (anciennement Internet.org). Le marché potentiel qui s’ouvrait alors était phénoménal. En 2016, l’Inde dépassait déjà le milliard d’utilisateurs mobiles et comptait plus d’internautes que les États-Unis (mais moins que la Chine).
De guerre lasse, l’Inde a préféré repousser Facebook hors de ses frontières : le régulateur indien estimait alors que Free Basics menaçait la neutralité du Net et mettait en place une concurrence déloyale entre les opérateurs. Les autorités n’avaient pas attaqué Facebook sur la collecte éventuelle de données et l’atteinte à la vie privée de ses concitoyens qu’elle pouvait engendrer. Peut-être, parce qu’elles préparaient déjà ce qui est en train de se mettre en place...

Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de FaiTrackr

5 derniers articles de Le Journal du Geek